1985

„Une action pour le citoyen avec le citoyen “ – c’est ainsi que l’ancien Ministre de l’Environnement Robert Krieps a présenté le 2 avril 1985 la mise en place de sites de collecte pour les substances problématiques issues des ménages. Les Luxembourgeois ont ainsi la possibilité de trier les substances problématiques des déchets ménagers et de les remettre séparément. L’action s’est rapidement fait un nom : la SuperDrecksKëscht®.

1990

La mascotte de la SuperDrecksKëscht® donne à l’action une nouvelle note verte. Entre-temps, cinq sites de collecte stationnaires se trouvent dans le pays. Pour les grandes quantités de substances problématiques pouvant survenir par exemple dans le cadre d’une remise à neuf ou d’un vide-grenier, la SuperDrecksKëscht® a mis en place un service d’enlèvement. Des collectes spéciales sont organisées avec les communes, les organisations et les associations.

1992

La SuperDrecksKëscht® fir Betriber vient s’y ajouter.

En coopération avec la Chambre des Métiers, les entreprises sont également informées de la prévention, du recyclage ainsi que de l’élimination et du traitement écologique des produits. L’outil à la base est le concept de gestion des déchets et un suivi personnalisé assuré par un conseiller. Les premiers labels sont octroyés fin 1993.

1995

Un nouveau système de collecte est mis en place – la collecte de porte-à-porte. Le nombre des sites de collecte stationnaires dans les centres de recyclage ne cesse d’augmenter. Des exposés accompagnés de diapositives, des présentations et des expositions dans les communes de même qu’un travail de communication renforcé et des contributions régulières à la radio viennent compléter les travaux de relations publiques.

1996

Le nouveau SuperSpillMobil est très apprécié. Protéger l’environnement en jouant – les enfants ne sont pas les seuls passionnés. Que ce soit des journées de l’environnement ou des fêtes – la SuperDrecksKëscht® est toujours sur place, avec des informations et des jeux. Des sondages montrent que la SuperDrecksKëscht® fir Biirger connue de plus de 90 % de la population, est devenue une véritable institution au Luxembourg.

1998

Depuis 1998, les dates de collecte de la SuperDrecksKëscht® fir Biirger ainsi que des informations sur la prévention des déchets et le comportement écologique sont également sur Internet.

2001

La gestion rationnelle de l’énergie est également au centre du projet ‘Huiles et graisses alimentaires’. Celles-ci sont transformées en gasoil biologique, un carburant de haute qualité, neutre en termes de CO2 qui est utilisé dans les véhicules diesel et les centrales de cogénération. Pour que les huiles collectées présentent une très bonne qualité, la SuperDrecksKëscht® a mis au point un récipient spécial pour la collecte des graisses de friture que peuvent se procurer les particuliers.

2002

Pour pouvoir collecter encore mieux les substances problématiques, la SuperDrecksKëscht® fir Biirger renforce sa coopération avec le commerce. Ainsi, les briquets à gaz et les piles sèches sont collectés chez les commerçants par le biais de systèmes de collecte spéciaux et traités dans le respect de l’environnement.

2004

L’introduction du ‘centre de service’ en 2004 a permis d’accroître sensiblement l’efficacité de la collecte mobile. Le centre de service dispose de 2,5 fois plus de place que les conteneurs utilisés jusqu’à présent, ce qui permet de réduire sensiblement le nombre de transports et, par là même, la consommation de carburant et les émissions. C’est une amélioration en termes économiques et écologiques.

2006

Suite à l’entrée en vigueur du règlement sur les déchets d’équipements électriques et électroniques, le particulier peut à présent remettre des petits appareils électriques dans le cadre de la collecte mobile.

La nouvelle fourgonnette mise en service en 2006 améliore le service, la qualité et la sécurité de la collecte de porte à porte.

2007

L’action ‚Clever akafen – Produits recommandés par la SuperDrecksKëscht®’ est un pas important vers l’éco-consommation. La publicité faite sur des produits écologiques avec le commerce et l’Union Luxembourgeoise des Consommateurs donne au consommateur une aide concrète sur la manière d’adopter un comportement écologique.

2009

Le label de la SuperDrecksKëscht® fir Betriber est certifié selon la norme internationale ISO 14024. La gestion des déchets dans les entreprises labellisées répond ainsi intégralement aux exigences figurant dans la norme ISO 14024.

2010

La Commission Européenne distingue la SuperDrecksKëscht® en lui attribuant le label « Meilleure pratique ». Il s’agit d’une distinction récompensant des stratégies durables pour la préservation et l’amélioration du milieu naturel dans le cadre d’actions actuelles et futures. Les actions sélectionnées doivent avoir fait leurs preuves en pratique.



  • The logistics center

  • Consulting

  • Entertainment and information in the commerce

  • Collection of products in the commerce

  • Marking of environmentally friendly products in the commerce

  • Label Certification (SDK fir Betriber)